Interstellar sur France 2 : de quel grand cinéaste Christopher Nolan a-t-il hérité le projet ?

A l’occasion de la diffusion sur France 2 d’Interstellar de Christopher Nolan, AlloCiné revient sur cinq anecdotes à savoir sur cette incroyable aventure spatiale emmenée par Matthew McConaughey.

Interstellar – réalisé par Christopher Nolan – sorti le 5 novembre 2014

Avec Matthew McConaughey, Anne Hathaway, Michael Caine, John Lithgow, Jessica Chastain

De quoi ça parle ?

Le film raconte les aventures d’un groupe d’explorateurs qui utilisent une faille récemment découverte dans l’espace-temps afin de repousser les limites humaines et partir à la conquête des distances astronomiques dans un voyage interstellaire.

Nolan remplace Spielberg

Initialement développé par Steven Spielberg à partir de 2006, Interstellar n’a finalement pas été réalisé par le cinéaste pour des raisons d’emploi du temps. Il proposa à Christopher Nolan, qui devait se contenter de signer le scénario, de reprendre le projet à son compte.

Un physicien à bord

Le scénario d’Interstellar s’inspire majoritairement des travaux de Kip Thorne, un éminent physicien théoricien réputé pour ses apports cruciaux à la physique, l’astrophysique et surtout au domaine de la gravitation. Le scientifique, qui a également participé à l’écriture du scénario, est connu pour avoir exploré la théorie de la relativité générale d’Einstein. D’après ses recherches, il serait possible de voyager dans le temps, grâce aux fameux trous de vers. Lors de la phase de pré-production, Thorne a imposé deux lignes de conduite à suivre impérativement : rien ne doit violer les lois établies de la physique, et toutes les spéculations évoquées dans le film se doivent de provenir de la science et non pas de l’esprit créatif d’un scénariste. Christopher Nolan a accepté ces conditions, tant qu’elles n’entâcheraient pas la réalisation du film. Cela n’a cependant pas empêché les clash : à un moment, Thorne a passé deux semaines à convaincre Nolan d’abandonner l’idée d’une séquence sur un voyage plus rapide que la vitesse de la lumière. 

Pour l’anecdote, Kip Thorne a gagné un pari scientifique contre Stephen Hawking (concernant la théorie astrophysique sur laquelle est basé Interstellar). Le gage de Hawking a été de s’abonner à la revue Penthouse pour une année. Ce fameux pari est par ailleurs évoqué dans Une merveilleuse histoire du temps, le film qui retrace le parcours du scientifique.

Le réalisme avant tout

Tout comme dans Inception, les deux derniers Dark Knight et Dunkerque, Nolan tenait à créer le plus possible d’environnements réels. Certaines scènes d’intérieur des vaisseaux spatiaux d’Interstellar ont été tournées à la façon d’un documentaire : les fenêtres des décors donnaient sur des écrans diffusant ce que les personnages étaient censés y voir (des scènes tournées au préalable par Nolan), renforçant le réalisme et aidant les comédiens à s’immerger dans leurs rôles.

Caprice de la nature

Le tournage en Islande n’a pas été de tout repos. Réputé pour son climat difficile, le pays n’a pas épargné l’équipe de tournage qui a essuyé une grosse tempête. Le réalisateur a déclaré : “Nous avons subi une tempête hallucinante. Elle a sévi pendant deux jours, à tel point qu’on en perdait l’équilibre. Il a fallu tout mettre à l’abri et se réfugier dans nos hôtels.

Des costumes lourds

Les combinaisons spatiales que portent les acteurs (notamment Matthew McConaughey et Anne Hathaway) étaient très lourdes. En effet, dans un souci de réalisme, la chef costumière a créé des combinaisons proches de celles des vrais astronautes. Ainsi, la combinaison et le casque pesaient entre 10 et 15 kg !

==> Les anecdotes d’Interstellar

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *