Quand Spielberg exprimait son admiration à François Truffaut

Lorsque les talents du cinéma prennent la plume pour écrire, ça donne une prose parfois étonnante, drôle, teintée d’admiration. Comme celle de Steven Spielberg, qui écrit une (courte) lettre à un cinéaste qu’il adore : François Truffaut.

Lorsque les talents du cinéma prennent la plume pour écrire, ça donne une prose parfois étonnante, lucide, cruelle, drôle, émouvante, dévoilant aussi quelques fois les coulisses de la création d’un film, l’humeur de l’intéressé(e)… En partenariat avec le site DesLettres.fr, nous vous proposerons au gré du Festival de Cannes quelques lettres écrites par certains cinéastes venus présenter leurs oeuvres sur la Croisette.

Après avoir été président du Jury de la 66e édition du Festival de Cannes en 2013, Steven Spielberg revient en hors compétition pour y présenter Le Bon gros géant, dans lequel il navigue une nouvelle fois aux abords des frontières du conte.

Presque quarante années avant ce dernier film, Spielberg engageait François Truffaut dans son film Rencontre du troisième type (1978). Un cinéaste que Spielberg tenait en haute estime. “J’avais besoin d’un homme qui aurait l’âme d’un enfant” dira plus tard le metteur en scène américain; “quelqu’un de bienveillant, de chaleureux, qui pourrait totalement admettre l’extraordinaire, l’irrationnel”. Quelques temps après la sortie, Spielberg le sollicite à nouveau pour rédiger l’introduction du livre consacré au tournage, témoignage d’une belle rencontre cinématographique.

«Votre interprétation était superbe !»

22 décembre 1977

Cher François,

Salutations. J’espère que vous vous portez bien et que vous vous consacrez à votre prochain chef d’œuvre. Rencontres du troisième type marche très bien, et comme je l’ai dit plusieurs fois, votre interprétation était superbe !

Comme vous le savez peut-être, nous sommes en train d’écrire un livre sur la réalisation de Rencontres du troisième type. Vous m’accorderez sans doute qu’il s’agit d’une histoire qui mérite d’être racontée. Afin que ce livre soit complet, j’aimerais vous faire une demande personnelle. Pourriez-vous trouver, dans votre emploi du temps chargé, le temps d’écrire une introduction pour le livre ? Vous m’accorderiez là une grande faveur, ainsi qu’à tous ceux qui le liront.

Si vous pouvez le faire, merci de me prévenir aussi tôt que possible, et j’en informerai notre éditeur. Cependant je comprendrais très bien que vous ne soyez pas en mesure de le faire.

Je profite de l’occasion pour vous présenter mes vœux de bonheur et de santé pour cette nouvelle année.

Bien cordialement,

Steven Spielberg

Ci-dessous, la bande-annonce du film…

Rencontres du 3ème type Bande-annonce (4) VO

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *