Koh-Lanta : une candidate accuse

Manipulations, favoritisme, petits et grands arrangements avec la réalité… Une participante de Koh-Lanta donne sa version du programme phare de la Une.

La télévision est magique. Dans Koh-Lanta, par exemple, quand une vasque sur laquelle on a lancé une torche ne veut pas s’allumer et ne dégage qu’une maigre fumée, on repasse derrière. Un petit coup d’effets spéciaux plus tard, on découvre à l’écran lors de la diffusion de belles flammes bien jaunes… La belge Ella Gbezan, candidate en 2011, raconte tout cela et bien d’autres choses dans son livre La face cachée de mon Koh-Lanta aux éditions La Boîte à Pandore.

Autre exemple, la nourriture. Si les candidats maigrissent à vue d’oeil à cause des conditions extrêmes, la production ne se prive pas de planter quelques végétaux sur place, histoire qu’ils ne crèvent pas définitivement de faim.Plus ennuyeux pour les fans hardcore de Koh-Lanta, Ella raconte aussi que lors de certaines épreuves, un petit coup de pouce est donné aux équipes. Comme un plongeur qui vient aider un jaune à défaire un noeud sous l’eau, comme si de rien n’était. Dans la mesure où Ella n’était pas l’équipe concernée, ça lui est resté en travers de la gorge, forcément.

Dans une interview accordée à VSD, Ella explique également que la production avait orienté le montage de l’émission pour favoriser le certes sympathique Teheiura, la faisant passer par la même occasion pour une tricheuse, une fille pas honnête. Extrait : “Nous ne sommes pas les seuls à être manipulés. Les téléspectateurs aussi sont influencés, on essaie de leur faire croire qui est meilleur et qui mérite la victoire.”

Click Here: Cardiff Blues Store

Quant à l’animateur Denis Brogniard; il n’est pas épargné par la revêche Ella: “Il est dans son rôle d’animateur. Il a une oreillette et la production le dirige. En ce qui me concerne, j’ai été reprise par Denis car j’ai refusé de répondre aux journalistes sur ma stratégie (…) Il m’a réprimandé en me rappelant mes engagements. J’ai refusé de suivre les directives, ça m’a valu, je pense, un traitement particulièrement difficile de la production.” Bref, à Koh-Lanta, mieux vaut filer doux…

Crédits photos : Facebook EllaKohLanta

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *