Vaccins obligatoires : les peines encourues par les parents récalcitrants

L’entrée en vigueur des onze vaccins obligatoires pour les enfants sera effective à partir du 1er janvier, a précisé jeudi la ministre de la Santé, Agnès Buzyn,sur CNews.Elle a également annoncé les peines encourues par les parents récalcitrants.

L’entrée en vigueur des onze vaccins obligatoires pour les enfants sera effective à partir du 1er janvier, a précisé jeudi la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, sur CNews.”Nous laisserons le temps aux familles évidemment de se mettre en ordre de marche, il est hors de question de pousser les gens à vacciner dans l’urgence“, a-t-elle précisé.Aux trois vaccins déjà obligatoires (

diphtérie,

tétanos et

poliomyélite) viennent s’ajouter :

haemophilius influenzae B,

coqueluche,

hépatite B,

rougeole,

oreillons,

rubéole,

méningocoque C et

pneumocoque.70 % des enfants français reçoivent déjà ces onze injections.Les parents récalcitrants encourent jusqu’à six mois de prison et 3 750 euros d’amende.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *