Les risques de cancer liés aux pesticides à nouveau pointés

Les pesticides n’ont pas fini de faire parler d’eux ! Une nouvelle analyse rassemblant plusieurs études menée par l’organisation anglaise Chemicals, Health and Environment Monitoring Trust (CHEM Trust) confirme l’implication potentielle des pesticides dans la survenue de cancers chez l’enfant et chez l’agriculteur.

Le récent rapport “Pesticides et Santé“,

rendu public en avril dernier, ne permettait pas vraiment d’établir un lien entre l’exposition aux pesticides et l’apparition de cancers. Mais la nouvelle analyse menée par la CHEM Trust pourrait bien apporter de nouveaux éléments de réponse…D’après le rapport de la CHEM, après analyse de nombreuses études sur l’influence des pesticides (ou produits phytosanitaires) sur la santé, une exposition à ces produits avant ou pendant la gestation et pendant l’enfance augmenterait le risque de développer certains cancers chez l’enfant. L’exposition aux pesticides pendant la grossesse semblerait la plus préoccupante.
Parallèlement, la population agricole serait exposée à un risque nettement plus important de développer certaines pathologies, comme les

lymphomes
non hodgkiniens, les

leucémies
ou les

cancers de la prostate et autres cancers hormonaux-dépendants (voir notre article : “

Pesticides et cancers chez les agriculteurs“).Gwynne Lyons, co-auteur du rapport, précise que l’exposition aux pesticides “pourrait interagir avec l’exposition à d’autres polluants ou des facteurs génétiques“ pour provoquer la survenue du cancer.D’après les résultats recueillis pour réaliser le rapport, l’incidence de certains cancers a “fortement augmenté au cours des dernières décennies“. Le cancer de l’enfant, quant à lui, a augmenté de 35 % entre 1965 et 1998 en Grande-Bretagne. L’influence de facteurs environnementaux et notamment des pesticides serait fortement suspectée.
La CHEM Trust appelle donc à des mesures spécifiques en vue de réduire l’exposition aux pesticides :
– Substituer les produits à risques par des alternatives sûres.
– Apporter aux personnes vivant à proximité de terrains agricoles la possibilité d’être informées des épandages de produits pesticides. Dès lors,

des gestes simples du quotidien (déconseiller aux enfants de jouer dans le jardin, ne pas étendre son linge dehors ou ne pas ouvrir ses fenêtres par exemple) pourraient réduire fortement l’exposition aux produits phytosanitaires.Selon François Veillerette, porte parole du Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures (MDGRF), “il faut tout faire pour supprimer l’exposition du public à ces substances dans tous les lieux accueillant du public, dans les habitations ou encore par la contamination des aliments ou de l’air en zone agricole. C’est à ce prix que les chiffres de l’épidémie actuelle de cancers régresseront à terme“. En effet, d’après le MDGRF, l’incidence du cancer a doublé en 25 ans et concerne désormais un homme sur deux et une femme sur trois au cours de leur vie.Frédéric TronelSource : “A review of the role pesticides play in some cancers : children, farmers and pesticide users at risk ?“ – CHEM Trust –

Télécharger le rapport

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *