Grippe A : l'épidémie a atteint son pic dans une grande partie de l'hémisphère nord

Selon le dernier bulletin de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), “la transmission du virus pandémique reste active et géographiquement étendue mais a atteint son sommet dans une grande partie de l’hémisphère nord“. Depuis le début de l’épidémie, la grippe H1N1 a tué au moins 11 500 personnes à travers le monde, d’après les cas confirmés en laboratoire. L’Amérique reste le continent le plus touché avec un total d’au moins 6 670 décès. Aux Etats-Unis, le nombre d’hospitalisations et de décès continue de régresser depuis le pic épidémique il y a six semaines. En Europe, où la grippe A a tué au moins 2 045 personnes, une transmission active et étendue du virus est toujours observée. Cependant, “l’activité globale de la pandémie de grippe semble avoir récemment atteint un pic dans une majorité de pays“, note l’organisation internationale.L’impact réel de la pandémie ne pourra être mesuré qu’un ou deux ans après que l’épidémie ait atteint sont maximum, a indiqué mardi l’OMS qui incite à la prudence. “Il est trop tôt pour dire que l’épidémie est terminée“, indiquait un représentant de l’OMS la semaine dernière. En effet, si les premières vagues épidémiques sont bien achevées ou en régression dans l’hémisphère nord, d’autres vagues ne sont pas exclues avant la fin de l’hiver ou au début du printemps a avertit l’organisation onusienne. Sarah LaînéSource :Bulletin de l’OMS – 24 décembre 2009Click Here: camiseta seleccion argentina

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *