Nouvelle chirurgie du dos : zoom sur la cyphoplastie

Liées à l’ostéoporose, à des traumatismes ou certains types de cancer, les fractures vertébrales par compression entraînent de graves conséquences, dont une déformation de la colonne vertébrale que les traitements conventionnels ne permettent pas de corriger. Mais la cyphoplastie par ballonnets constitue une réelle évolution.

Près de 3 millions de Français souffrent du dos. En cause, notamment, les maladies dégénératives du rachis, principalement les hernies et les fractures vertébrales liées à l’ostéoporose. Pour ces dernières, la cyphoplastie par ballonnets KYPHON ® représente une réelle avancée. Cette nouvelle chirurgie mini-invasive permet de soulager la douleur et de corriger la déformation vertébrale.
Quid des fractures vertébrales par compression ?
Une Fracture Vertébrale par Compression (FVC) survient lorsque le corps vertébral – partie antérieure de chaque vertèbre – se fracture et se tasse. La majorité des FVC sont dues à l’ostéoporose. Elles surviennent chez un patient ostéoporotique, après une chute minime de sa hauteur, ou parfois spontanément. Les conséquences pour le dos ? “Ces fractures entraînent un tassement de la vertèbre, qui a pour conséquence de déformer la colonne vertébrale et induit peu à peu une déformation de l’ensemble de la colonne“ explique le Pr. Charles Court, chirurgien orthopédiste et traumatologue à l’hôpital universitaire de Bicêtre (1).
Ces fractures provoquent aussi des douleurs dorsales importantes plusieurs mois après la fracture initiale. La déformation du dos en cyphose entraîne un syndrome restrictif pulmonaire, qui diminue la capacité respiratoire. Enfin, dans les formes évoluées, les FVC entraînent des troubles digestifs.
De plus, après une première fracture, le risque de survenue d’un second tassement s’élève à 20 %. Le traitement le plus courant des tassements ostéoporotiques est le repos alité, accompagné d’antalgiques. Dans 90 % des cas, les douleurs disparaissent au bout d’un mois environ. Ce traitement est efficace mais ne supprime pas la déformation. Le deuxième traitement proposé est la vertébroplastie, qui consiste à injecter du ciment dans la vertèbre. Cette technique, efficace sur la récupération d’autonomie et sur la douleur, ne permet pas non plus de corriger la déformation.
Cette technique, efficace sur la récupération d’autonomie et sur la douleur, ne permet pas non plus de corriger la déformation. Elle comporte de plus un risque de fuites plus important.
Les apports de la cyphoplastie par ballonnets
La cyphoplastie par ballonnets est un nouveau traitement chirurgical mini-invasif destiné aux fractures vertébrales par compression. Avant consolidation de la fracture vertébrale avec du ciment osseux, deux ballonnets sont insérés puis gonflés afin de restaurer la hauteur vertébrale.
Ses indications ? Certaines fractures ostéoporotiques récentes ou anciennes (non consolidées) douloureuses et les fractures du sujet jeune, après un traumatisme. Cette technique supprime immédiatement la douleur et permet une récupération rapide des patients. En 24 h, les patients sont de retour chez eux et peuvent reprendre leurs activités habituelles. Dans le cas des fractures dues à l’ostéoporose, la cyphoplastie “corrige la déformation, atténue la douleur et permet au patient de récupérer rapidement son autonomie. De plus, elle diminuerait l’incidence de nouvelle fracture“ indique le Pr. Court (2).
Chez les sujets jeunes, après un traumatisme, “la récupération est beaucoup plus rapide, avec la disparition des douleurs, un lever immédiat par rapport au corset et une diminution de l’arrêt de travail“ ajoute-t-il. En plus, cette technique percutanée n’entraîne pas de cicatrice, tout au plus deux points dans le dos. “Les patients ayant bénéficié de cette technique sont très contents de l’efficacité immédiate sur la douleur et des suites très simples avec une récupération rapide de l’autonomie“ conclut le Pr. Court.
Les quatre étapes de la cyphoplastie
Avant le traitement, un examen médical et des examens diagnostiques, comme une radiographie, sont réalisées pour déterminer l’emplacement précis de la fracture. La cyphoplastie par ballonnets est effectuée sous anesthésie générale et parfois sous anesthésie locale. De façon générale, l’intervention dure moins d’une heure par fracture traitée. A noter : tous les patients ne sont pas des candidats potentiels pour la cyphoplastie par ballonnets.
Utilisée aux Etats-Unis depuis 2004, la cyphoplastie par ballonnets est totalement autorisée en France mais n’est pas remboursée par la Sécurité Sociale. Le dossier est en cours de traitement auprès de la Haute Autorité de Santé. Cette technique peut être posée dans le cadre de budgets spécifiques obtenus dans des services de neurochirurgie, d’orthopédie ou de radiologie interventionnelle. De ce fait, on estime qu’aujourd’hui à peine 900 patients par an sont traités dans une cinquantaine de centres…
Anne-Sophie Glover-Bondeau – Le 2 février 2009
1 – Dossier de presse, La nouvelle chirurgie du dos, Medtronic, novembre 2008
2 – D’après une étude prospective multicentrique, portant sur 155 patients, la cyphoplastie par ballonnets apporte une diminution significative des douleurs ainsi qu’une amélioration de la fonction motrice et de la santé mentale (Garfin SR, Buckley RA, Ledlie J, Balloon Kyphoplasty Outcomes Group. Balloon kyphoplasty for symptomatic vertebral body compression fractures results in rapid, significant, and sustained improvements in back pain, function and quality of life for elderly patients. Spine. 2006 sept 1.31 (19): 2213-20)
Click Here: Cheap Chiefs Rugby Jersey 2019

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *