Cancer du sein : gare aux acides gras trans !

Attention Mesdames, si vous mangez trop d’acides gras trans, vous augmentez considérablement votre risque de cancer du sein. Les résultats de deux équipes de l’Inserm et de l’Institut Gustave Roussy sont inquiétants.

Portant sur la cohorte française de femmes adhérentes de la Mutuelle Générale de l’Education Nationale, l’étude des chercheurs français montre que le risque de cancer du sein est presque doublé chez les femmes ayant des taux sanguins élevés d’acides gras trans. Les acides gras trans incriminés sont ceux d’origine industrielle (produits manufacturés, pains industriels, viennoiseries, gâteaux, chips, pâtes à pizzas). Par ailleurs, contrairement à ce qui a été montré dans des études asiatiques, ces travaux ne mettent pas en évidence d’effet protecteur des acides gras oméga 3 d’origine marine sur le risque de cancer du sein.
Les effets défavorables des acides gras trans sur le risque cardiovasculaire sont connus depuis le début des années 1990, mais leur impact sur le risque de cancer du sein est une nouveauté. “A ce stade, nous ne pouvons que recommander une diminution de la consommation de produits manufacturés, source d’acides gras trans d’origine industrielle. Il conviendrait en particulier de limiter les procédés industriels générant des acides gras trans (huiles végétales partiellement hydrogénées) encore utilisés, ainsi que cela a été entrepris au Danemark depuis quelques années. En matière de réglementation concernant l’étiquetage des produits manufacturés, la quantité d’acides gras trans devrait être clairement indiquée“ indiquent les chercheurs.Source : Communiqué conjoint de l’Inserm et de l’Institut Gustave Roussy – avril 2008

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *