Renée Zellweger : La période “triste et sombre” qui l’a écartée d’Hollywood

Elle a beau avoir incarné l’un des personnages les plus hilarants de la littérature britannique contemporaine, Renée Zellweger a aussi sa part d’ombre. Si vous suivez l’actualité de l’actrice de près, vous n’êtes pas sans savoir qu’elle a complètement disparue de la circulation entre 2010 et 2016… et pour cause. Juste avant de renfiler sa cape de Bridget Jones pour clore la saga puisée des ouvrage d’Helen Fielding à l’aide d’un troisième volet, l’héroïne a connu un passage à vide. “On m’a très mal conseillée, se souvient-elle auprès de Red Magazine. J’ai pris des mauvaises décisions. C’était une période très sombre. Et triste.

Si son entourage lui faisait défaut, Renée Zellweger avait surtout un ennemi à affronter : elle-même. “J’ai été absente pendant un moment parce que, honnêtement, je ne prenais pas soin de moi, poursuit la comédienne de 50 ans. Et j’en avais assez de moi-même. J’avais atteint un stade où je me regardais à l’écran, je levais les yeux au ciel et je me disais ‘Et voilà, tu fais encore ce truc-là’. J’ai décidé d’arrêter. De devenir plus intéressante. De faire autre chose“. Depuis le 24 mai 2019, Renée Zellweger campe le personnage principal de What/If – mini-série de dix épisodes -, Anne, diamétralement opposé à celui de trentenaire célibataire qui lui colle à la peau. Comme quoi, elle a remporté son pari !

Click Here: mens state of origin jersey

L’agenda de Renée Zellweger pendant son absence

Aucun regret pour Renée Zellweger concernant cette époque d’absence médiatique. “Je ne vois pas ça comme une perte de temps, confirme-t-elle. J’ai beaucoup appris, et c’était ce dont j’avais besoin, j’imagine. J’ai appris à reconnaître les schémas qui régissaient mes comportements. D’en comprendre les différentes conséquences. Je me sens reconnaissante, d’avoir appris et de faire les choses différemment.” Prochainement, Renée Zellweger s’attaquera à une légende en prenant les traits de Judy Garland dans un film de Rupert Goold. Sa manière à elle de voir comment ça se passe, au-delà de l’arc-en-ciel…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *