Oscars et médecine esthétique : les révélations d’un chirurgien plasticien

Les Oscars, pour une star en compétition, c’est un peu comme un beau mariage : on y pense pendant des mois, on travaille ardemment pour que tout soit parfait le jour J et, le moment venu, pas le temps de dire ouf que c’est déjà terminé. Mais si c’est une fin heureuse, tout est pour le mieux. Et afin de mettre toutes les chances de leur côté pour briller lors de la cérémonie, certaines personnalités n’hésitent pas à solliciter un petit coup de pouce médical…

Click Here: custom gaa jerseys

À quelques heures de la cérémonie 2019, qui a notamment consacré le 24 février à Los Angeles le film Green Book, l’acteur Rami Malek, l’actrice Olivia Colman et le réalisateur Alfonso Cuaron, un chirurgien esthétique basé bien loin de la Californie révélait l’intense “préparation” à laquelle les célébrités peuvent se livrer.

On commence des mois avant l’événement avec une approche tout en douceur pour que cela paraisse naturel le jour J, explique le Dr. Stephen T. Greenberg, spécialiste de la chirurgie plastique basé à New York et Long Island qui compte un certain nombre de vedettes parmi sa clientèle. On veut parvenir à un résultat indétectable, sinon tout le monde ne parlera que de cela. On ne veut pas dénaturer qui que ce soit.

Le professionnel détaille l’utilisation de produits injectables tels que le Botox et les fillers (substances de remplissage) dès un mois et demi avant la cérémonie, ciblant des zones sensibles telles que les pommettes, “qui rendent bien devant les caméras“. Chez les personnalités d’un certain âge, “on remplit toujours au niveau du menton pour éviter l’effet joues flasques“, poursuit Greenberg. À l’approche du grand jour, la peau fait l’objet d’un traitement particulier : le micro-needling (soin cutané à micro-aiguilles), une technique de médecine esthétique qui, par micro-perforations, permet de stimuler la production de collagène et d’élastine. Enfin, à moins de 72 heures de l’entrée en scène sur le tapis rouge, c’est le moment d’assurer la finition avec un lissage cutané à l’HydraFacial, un sérum dont les Américains raffolent.

Ça, c’est pour le visage. Mais il y a aussi le corps, qui doit être à son avantage, en smoking comme en robe de soirée, qu’elle soit sage ou excentrique – voire minimaliste, comme dans le cas de Kendall Jenner cette année. “L’une des zones les plus importantes pour les célébrités qui portent une robe, c’est le bourrelet qui se forme au niveau du soutien-gorge, observe le docteur, qui privilégie la liposuccion au laser et la cryolipolyse. On adapte le traitement en fonction de la robe qu’elles vont porter. Il y en a avec des dos nus [très bel exemple cette année avec Charlize Theron, NDLR], d’autres avec des fentes hautes et ces patientes-là veulent être sûres d’avoir des jambes au top et sans cellulite. J’y travaille en collaboration avec leurs stylistes.

Une mise en beauté de choc qui a bien sûr un prix : entre 17 500 et 35 000 dollars pour le traitement visage et corps. À ce tarif-là, mieux vaut rentrer avec la statuette dorée pour amortir l’investissement !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *